Actualités de

Fichier(s) disponible(s) :

Téléchargez l'Avis 138 du CCNE "Eugénisme, de quoi parle-t-on ?"
lundi 21 février 2022

Publication de l'Avis 138 du CCNE

« L’eugénisme, de quoi parle-ton ? » s’interroge le CCNE dans son nouvel avis qui revient sur le sens de ce mot non seulement dans l’état actuel de la technologie et de ses applications, mais également dans ce que nous devons envisager comme la médecine « du futur ».

LIRE L'AVIS N°138 du CCNE "L’eugénisme, de quoi parle-ton ?"

(Source : CCNE)

"Le Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE), dans son nouvel avis « L’eugénisme, de quoi parle-t-on ? », souhaite participer à une éthique du débat en posant des définitions claires et en proposant des définitions claires et des analyses convoquant plusieurs disciplines: l’histoire, la philosophie, la technologie, les sciences, la médecine…"

L’eugénisme est un mot qui désigne une idéologie et des pratiques dont le champ ne peut se définir qu'en rapport avec l’histoire. Le CCNE en propose la définition suivante: l’eugénisme consiste en une recherche d’amélioration de l’espère humaine, au moyen de procédés de sélection d’individus soutenue par une politique d’Etat coercitive.

Doit-on, sur la base de cette définition, parler d’eugénisme lorsqu’on se réfère aux pratiques contemporaines de l’assistance médicale à la procréation qui sont, rappelons-le, encadrées par la loi dans notre pays ? Si ces pratiques ne relèvent pas de l’eugénisme selon le CCNE, il n’en demeure pas moins qu’elles posent la question éthique des critères posés pour établir a priori ce que serait une vie suffisamment bonne pour être vécue (...)."

Plus insidieuse, elle pose à tous la question de notre rapport au handicap et alerte quant à une tentation d’uniformisation. À cet égard, le CCNE veut affirmer dans cet avis la richesse de la diversité, qui contribue à nous "améliorer" par la complémentarité des manières d’être."

"C’est aussi le principe de diversité que le CCNE met au cœur de sa réflexion sur la médecine du futur. Le développement de la médecine génomique offre des espoirs probants en matière de thérapeutiques qui pourraient conduire à résoudre les dilemmes éthiques de sélection en prénatal."

"Enfin, si le transhumanisme ne peut être assimilé à l'eugénisme de par l'absence de transmissibilité à la descendance de ses visées d’amélioration de l’humain, le CCNE attire l’attention sur les dérives possibles d'un tel courant de pensée."

Inscrivez-vous à la newsletter En savoir plus

ERENA Bordeaux - partenaires
ERENA Bordeaux FHF
ERENA Bordeaux FHP
ERENA Bordeaux - partenaires
ERENA Bordeaux Université de Bordeaux
ERENA Bordeaux Université de Limoges
ERENA Bordeaux Université de Bordeaux Montaigne
ERENA Bordeaux Université de Poitiers
ERENA Bordeaux Université de Pau et des Pays de l'Adour
ERENA Bordeaux FEHAP
ERENA Bordeaux Université de La Rochelle
ERENA Bordeaux CHU de Limoges